Le Midi Libre
Édition du 23 décembre 2008

Mélopées pour un tisserand du soleil
Étrange, empreint de mystère et de poésie est le livre de Kathy Dauthuille qui soulève une tenture sur un monde secret, celui des Indiens Kogi, de la Cordillère des Andes, en Colombie. « J'ai eu le déclic devant une photo d'hommes méditatifs, habillés de blanc, sur les hauteurs. Je me suis documentée sur ces hommes qui tissent leur tenue de coton en un acte sacré, en tissant leurs pensées. » D'où le titre "Tisserand du soleil". En lien étroit avec la nature, un maître kogi révèle au narrateur comment être à l'écoute des éléments et chanter la vie. Sous forme de mélopée (chant initiatique), Kathy Dauthuille réussit à faire sentir la beauté de cette fusion avec le tout, cette ouverture à l'autre, cette grandeur d'âme d'un peuple méconnu qui continue, par des actes sacrés, à se considérer
comme les gardiens de l'équilibre de la planète. Cette ancienne professeur d'espagnol, vivant à Nîmes, amie et traductrice de Atawallpa Oviedo, chaman équatorien, était déjà très sensible à ses univers panthéistes.
Elle parvient, en tout cas, à prendre le lecteur par la main pour lui faire partager cette culture de l'harmonie.

Photo Gilles LEFRANCQ

"Tisserand du soleil" de Kathy Dauthuille, chez Thélès. (épuisé)

Signature à la librairie"Lhors du Temps" à Nîmes le 8 novembre 2008