Cantate inachevée

Paru dans le supplément de La Voix du Nord "Poésies 88"

Si je pouvais puiser dans la mémoire des pierres :
pensée qui circule en leurs veines immuables...
Je saurais peut-être pourquoi je dois,
décade après décade,
cheminer entre les ronces ou les ancolies.

Du choc des silex naît le feu
qui dans le désert est inutile.
Des trombes d’eau s’écroulent des espaces les plus sereins.
Présente et muette,
je contemple les édifices et ma pensée oscille.

Pourtant une nuance de rose et d’or colore les paupières
de la statue.
Dans le temple où elle demeure, les sages veillent en se nourrissant d’ambroisie.

Près d’eux, une lampe brûle entre le couchant et le levant
et les ondes vibrent.
Ils regardent au cœur du silence,
là où le rêveur pénètre de songe en songe dans la Trans-Lucidité.

De la bribe musicale à l’arabesque gravée dans le métal,
tout se meut sur des fonds de pastels.
Chaque être est une note de musique cherchant sa ligne de
portée dont les clefs sont invisibles.
Mais qui est donc le chef d’orchestre ?

Illustration pour « Cantate Inachevée » par Lou Ysar

Le site de Lou Ysar : Clic !

Kathy Dauthuille et Lou Ysar, Arras, 14 février 2009