Carnet d'Or

A Kathy Dauthuille

TANTE MARTINE souhaite à
Kathy Dauthuille
du bonheur dans sa vie.
C’est ce qu’elle a dit
à Henri Bosco
qui transmet ici
cordialement
ce vœu d’une vieille
et bonne Provençale

​Henri Bosco Lourmarin, le 28 août 1973

 

Ce village, cette structure rêvée,
ce LOURMARIN à moi, --
ces invisibles présences
qui se révèlent dans le silence.
Allons y ensemble…

​Jacqueline Ballman
Bruxelles 1982

 

Ces mots à fleur de
cœur là où la simplicité
colore un chemin sur lequel
le Temps s’estompe pour
laisser place à l’éternité.

Bises
Merci
Richard Deblauwe

Nord, 2005

 

Que le chemin à
travers les pierres et les églises
d’Auvergne t’ouvre les portes de
la Vie… une vie pleine de Joie.
Affectueusement

Alain et Claudie Bouchet
Parent, Puy de Dôme, le 25 juin 2008

 

Qui sait mieux que personne
que le « Sang d’Or » est celui
du Pèlerin qui au long
des Chemins se laisse guérir
par l’Énergie de la Vouivre.
Les chemins du Saint Roch
guérissent de toutes les pestes,
celles de l’âme et du corps.
Ainsi le « Sang d’Or » coule
dans les veines lorsque la Vie
est justement res-suscitée.


Coeurdialement
Régor (Robert Mougeot), Belleville-sur-Vie, 2010

 

 

Dans le relief brumeux
Des hautes atmosphères
Je vois le lumineux
Au beau milieu des sphères.

Grâce aux constellations
J’ai soulevé les voiles
Je veux connaître Sion
Comprendre les étoiles.

Passant dans les tourbillons
D’irisations d’opales
D’heureuses initiations
Viennent des nuits astrales ;

Dans le sillage d’or
De l’aura de mon maître
Pendant que mon corps dort
Je sens l’être des êtres.

Amicalement
Bernard Mirande
Codognan, le 8 / 10 /2011

 

Dans la vaste forêt
Des cathédrales alchimiques
Commence la fête sacrée
Des clairières secrètes
Les génies familiers
vécurent communiquèrent.
Tout est au fond de mon cœur
Et je sens l’essence du monde
Dans les frissons de mes sens subtils
Mon soleil miroir s’ouvre
Et j’entends le chant des sphères,

Amicalement,
Bernard Mirande
Codognan, le 8/10 2011

 

A l’aube d’un long
voyage parmi les harpes du
vent sur les chemins secret
des nuages

Amitiés

Christian Malaplate
en souvenir du premier salon de Figuerolles, 2013

 

Le cœur entier des patriarches
Me fait passer la dernière arche
Je veux le ciel des bienheureux
Où le Bodhisattva m’émeut.

Le cercle immaculé des maîtres
Me reçoit dans le périmètre
Des échos les plus fantastiques
Je goûte au nirvana mystique.

Dans les nuages, leurs images,
Entouré des vingt-quatre mages
J’ai la chance du coup de dé.

Dans les soleils du ciel superbe
Riche des énergies des herbes
Je vois l’ange de l’insondé.

Bises affectueuses terrestres et célestes,
Bernard Mirande
A Madières, le 7/08/ 2015

________________________________________

Je vous invite à vous attabler
à mon banquet de mots
pour trinquer
à la poésie
et aux jours clairs
que l’on porte en soi

Amitiés poétiques
Mich’Elle Grenier
Sauret, le 26/01/1921

_________________________________________

Son cœur jouait de la guitare
Si joliment, si joliment
Que si l’on n’y prenait pas gare
Auraient tremblé les Alyscamps !
Elle dansait parmi les mousses
Et les sentiers bleus de la vie
Une croix d’or comme une douce
Vibration de Ciel-Paradis…
C’était la compagne de rêve
De grands seigneurs très haut placés
Venus poser là, sur la grève
Des chiffres secrets enlacés.

Jeanne Maillet,
Stella, le 16 Juillet 2021

________________________________________

L’ÉCRIVAINE

 

Elle a son monde à elle,

Se l’est approprié,

Au moment où le sel

De la vie l’a brûlée.

 

Elle écrit tous ses rêves,

Les couche sur le papier,

C’est pour elle une trêve,

Un trait sur le passé.

 

Elle se nourrit de tout

Et de rien à la fois,

Loin d’un monde de fous

Où nous sommes tous rois.

 

Les aiguilles du temps

Semblent l’indifférer :

Elle suit ses sentiments

Autour d’un encrier.

 

Elle est hors de tout

Et en tout à la fois,

Plus jamais à genoux

Mais la plume aux doigts.

 

La voilà l’écrivaine,

Celle qui s’exalte enfin

Et qui sans plus de chaînes

Accomplit son destin,

 

Celui d’une femme libre

Et qui se réalise

En ces mots qui l'enivrent :

Elle est là sa devise.

 

Jean-Christophe Vanneuville

Arras, le 8 août 2022