Sanctuaire des vents

Dans le calice d'argile,

naissent les longs souffles

aux tumultueux effluves.

De la Tour des Vents,

assis en majesté, Éole

contemple de son œil lucide,

le tourbillon créé dans l'empyrée.

Du bout de ses doigts marbrés,

il tend une translucide rose

aux pointes disséminées.

Et par brises et alizés,

il envoie souverainement

par l'espace et le temps,

les multiples vents messagers.

Ainsi, porte-t-il : esprit et lumière

pour une bribe d’éternité.