Culte solaire dans diverses civilisations

25/09/2017

 

Le soleil a toujours tenu une importance prédominante dans les diverses civilisations de la Terre, de nombreux cultes ont été transmis pour le vénérer.
 
Ainsi selon Björn Ulbrich


"Une part considérable des rituels païens se réfère plus ou moins intensément à la force du soleil et à sa course dans le ciel. Les grands rituels festifs saisonniers au moment des solstices et le rituel de remerciement pour les récoltes sont très nettement des rituels solaires. Quant aux rituels qui ponctuent le cours de la vie, ils se réfèrent également, via la symbolique du feu, à des formes du culte solaire et de la vénération pour cet astre."


En Égypte :
Ainsi dans l’ancienne Égypte le dieu soleil Râ (ou Amon-Râ) était représenté par un homme portant un disque solaire sur sa tête, qui était surmontée par le serpent Uræus.
En d'autres pays :
Chez tous les peuples indo-européens, nous trouvons à l’aube de l’histoire le culte de dieux célestes : Dyaus Pitar chez les Indo-aryens, Ahura mazda chez les Perses, Papios chez les Scythes, Zeus chez les Grecs et Dajbog chez les Slaves. Cependant, l’Apollo Phoibos grec (c’est-à-dire l’Apollon « rayonnant »), le Sol Invictus romain (le soleil invaincu) et le Mithra(s) perse et mitannien restèrent d’authentiques dieux solaires. Le caractère anthropomorphique que ces dieux assumèrent avec le temps est un développement ultérieur qui peut être considéré comme une dégénérescence."
Clic !
 

Dans la mythologie mexicaine :

Selon Susana Caron, "La mythologie mexicaine concevait la Création comme une succession de soleils où l'humanité doit être chaque fois recrée. La pierre connue sous le nom "Calendrier aztèque", énumère la succession de quatre âges, de quatre soleils : celui du tigre ou jaguar, celui du vent, celui de la pluie, celui de l'eau. Actuellement nous sommes dans celui du mouvement et du tremblement de terre."

 

Chez les Incas :

Mon propos aujourd'hui et d'essayer de comprendre pourquoi et comment les Incas vénéraient le soleil.
"Les Incas (qui étaient une classe dirigeante aristocratique au-dessus des Indiens américains mongoloïdes) sont décrits par un auteur espagnol comme ayant le teint clair avec des cheveux aussi blonds que du blé mûr. De l’un de leurs prédécesseurs, l’Inca Viracocha, qui était décrit comme un homme blond et barbu au teint clair, les premiers Espagnols entendirent dire qu’il avait conquis le pays en venant du Nord, et qu’il s’ enfuit plus tard par mer après avoir subi une défaite écrasante. D’après Thor Heyerdahl, il atteignit la Polynésie où d’anciennes légendes parlent de lui sous le nom de Kon-Tiki. Tous ces faits et beaucoup d’autres rendent possible que le culte solaire ait été importé au Pérou par des immigrants venus d’Europe.
Nous savons aujourd’hui non seulement que les Vikings atteignirent l’Amérique avant Colomb, mais aussi que de nombreuses années plus tôt des gens venant d’Afrique du Nord (gouvernée et occupée par une classe dirigeante nordique) pouvaient traverser l’océan dans des vaisseaux primitifs mais tenant la mer."
Clic !
Ainsi pour Atawallpa Oviedo dans "Les Marcheurs de l'Arc-en-ciel", le Wakakue est un sage qui fixe le soleil. La traduction de Wakakue est : "Celui qui regarde le soleil". Et Inti est le soleil.


' Les Wakakues sont Fils du Soleil, ils veulent être comme leur père : brillants, lumineux, transparents, fulgurants dans chacun des actes de leur vie. En regardant le soleil nous prenons de sa connaissance et nous nous remplissons de son énergie. Nous devenons altiers et irradiants comme le Seigneur Lumineux, et là nous pouvons voir. Le soleil est la Lumière Sacrée retenue dans la matière ; de lui provient l'ordre divin, il est la fontaine de la vie éternelle.
...
Nous tous qui habitons dans ce système solaire, sommes des êtres solaires parce que nous sommes constitués d'énergie solaire. Chaque goutte de sang que tu as, chaque plante que tu vois, chaque air que tu respires et chaque sentiment sont imprégnés de la conscience solaire.
...
La lumière est une onde vibratoire, elle a une caractéristique spécifique constituée d'énergie raffinée, et elle ne peut être observée que par une connaissance située au même niveau.'
.....
Voici maintenant comment était effectué le salut au soleil :
'Nous nous appelions "Fils du Soleil" parce que nous savions que nous étions des bulles lumineuses, des nuages rayonnants, des œufs brillants. Et c'était un rituel en même temps, parce que c'était la façon d'entrer dans l'espace sublime de l' amour cosmique exprimé dans sa manifestation rayonnante.
Notre rituel comportait deux parties ou deux objectifs. En premier lieu, on réalise une conversation avec l' Essence Vitale ; à ce moment-là, on signale tous nos souhaits pour la vie de chacun, pour le peuple et pour toute la grande famille cosmique. Ensuite on entre dans état de quiétude silencieuse pour écouter les messages du père lumineux; Après viennent les exercices physiques et énergétiques pour s' alimenter de la sagesse et de la connaissance qu' émet le Grand Cercle Sacré de Lumière par chacun de ses rayons'.
A la suite, on ne peut s'empêcher de penser aux salutations au soleil faites par les yogis :
'Il est un rite traditionnel auquel s' adonnent les pratiquants en yoga, toutes obédiences confondues : la salutation au soleil. Depuis des temps immémoriaux, les yogis considèrent qu'il s'agit du plus bel hommage à présenter à l'énergie de la nature. Composée de douze postures formant un enchaînement au cours duquel l'élève éprouve ses aptitudes à l'effort, à l'adaptation et à l'évolution, la salutation au soleil est une prière adressée à la vie. À chaque jour une posture dans son enchaînement, à chaque jour un effort de compréhension et d'amélioration dans la vie quotidienne, c'est le message éclairé de Suryanamascar (mot sanskrit traduisant “le salut au soleil”). La salutation au soleil est un enchaînement complet de yoga réunissant, à lui seul, toutes les données nécessaires à l'entraînement et au perfectionnement du corps et de l'esprit.
Ses mouvements d'étirement, d'équilibre et de concentration exercent le corps dans la souplesse, la grâce, la beauté et la force. La pratique d'un tel enchaînement induit un rendez-vous personnel entre soi et soi : progressivement, la respiration développera la sérénité et favorisera l'attention, le pratiquant entendra alors le message de son corps dans l'apaisement de son esprit'.


De nos jours nous avons Omraam Mikhaël qui lui portait un culte particulier, allant le matin sur le rocher du Bonfin pour capter ses vibrations.
 
Ainsi selon Omraam Mikhaël Aïvanhov :


'Principe universel qui est à l’origine de toutes les religions.
Le symbole de cette religion universelle est le soleil. Toutes
les religions viennent du soleil, elles sont des ramifications
de la religion solaire. Avant que les humains n’ apparaissent,

le soleil était là.'

 

Miguel Ruiz :

Miguel Ruiz nous parle de ce lien particulier que nous tenons avec le soleil :

 

"Chaque être humain possède une fréquence de lumière qui existe continuellement dans le soleil. Celle-ci est constamment reliée à la Terre, comme une rivière."

 


Le soleil a toujours été au centre des traditions et hors de ces traditions, chacun, au fond de lui-même, lui voue une attention toute particulière, si ce n'est plus !

 

Chez les Kogis de Colombie

Le mamu (le sage) veut dire soleil :  « Mamu signifie soleil, et le soleil c’est celui qui guide, qui éclaire, qui protège et aide tout le monde. Le mamu est en lien avec la nature. »

 

Hita Ratan Manek :

Est un hindou qui entreprit des recherches sur la contemplation du soleil, méthode pratiquée dans les temps anciens par les Jaïns, les Amérindiens, les Égyptiens, les Mexicains, les Grecs, et autres peuples.

Sa méthode s'appelle le Sungazing.

 

" Dans l'antiquité le soleil a souvent été adoré par les peuplades terriennes. Ainsi en Égypte ancienne il était vénéré en tant de Râ, comme Apollon sous les Grecs, Shamash chez les Mésopotamiens, Inti chez les Amérindiens. En Inde il est Surya le créateur de toutes choses. Au Mexique, comme en Inde, en Egypte et autres parties du monde des pyramides ont été édifiées en hommage au culte solaire. Même aujourd'hui la science moderne reconnait la nécessité pour le corps humain d'ensoleillement pour une santé équilibrée. Le soleil aide notre organisme à synthétiser la vitamine D indispensable à notre santé. "

 

 

Please reload

À l'affiche

Oratoires des "Blanches Terres"

23/12/2017

1/3
Please reload

Posts récents
Please reload

Par tags
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic
Nous suivre
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now